L’Archéo-Logis maintient le cap !

L’Archéo-Logis était réuni en assemblée générale le samedi 1er septembre à Laussonne. La séance était ouverte à 17h30 en présence de Robert Séguy, Président d’honneur. 29 membres sont présents, 33 représentés, trois excusés. La secrétaire-webmestre, Audrey Lafarge, était présente en visioconférence.

Le président Jean-Paul Raynal présentait l’ordre du jour et abordait le rapport moral. Nos membres sont au nombre de 130, dont 68 femmes et une association, « Les Amis du Mézenc ».

L’association a conservé en 2018 les mêmes partenariats, avec notamment le réseau des Maisons, musées, sites et acteurs culturels du Massif du Mézenc aux sources de la Loire,  le réseau des Maisons et musées du Parc naturel régional des Monts d’Ardèche et du Géoparc mondial UNESCO des Monts d’Ardèche ; une convention permet désormais à l’association d’utiliser la marque « Valeurs Parc Naturel Régional ». L’association a participé à l’audit du Géoparc par l’UNESCO en juillet. Certains partenariats temporaires ont pris fin cette année, tel celui avec le musée Crozatier (fin des travaux de réaménagement et réouverture) et celui avec l’écomusée de la ferme des Frères Perrel. Un nouveau partenariat a été engagé avec Les Amis du Mézenc et la commune de Borée pour l’animation de la ferme de Lagas où deux conférences ont été données en 2017 et 2018. Enfin, l’association participe régulièrement à la foire de Laussonne et réalisera en octobre deux panneaux sur la céramique préhistorique. Jean-Paul Raynal rappelle que le Géoparc va prochainement doter la commune de Laussonne d’une signalétique spécifique (totems) qui permettra de guider les visiteurs vers l’Archéo-Logis.

Concernant la fréquentation touristique, on signale l’impact positif sur la fréquentation de la communication efficace de l’office de tourisme de la communauté de communes Mézenc-Meygals,  du réseau des sites animé par l’Agence de partage culturel entre Mézenc et Gerbier et des Pass’Parc mis en place par le PNR des Monts d’Ardèche. Nos  flyers ont été très largement distribués grâce à Daniel Lhoste. La distribution n’a pas été optimale côté ardéchois du massif car l’association n’est pas adhérente  de l’office de tourisme de la montagne ardéchoise.

Notre site internet participe également à la promotion de nos actions : il a accueilli en un an plus de 10 000 connections et près de 38 000 visites. L’arrêt de la diffusion sur le site internet des émissions de radio « De pierre et d’os » sera compensé par la mise à disposition d’un lien de téléchargement qui sera envoyé prochainement à l’ensemble des membres.

Jean-Paul Raynal présentait les différents publics ayant visité l’exposition : scolaires, centres aérés et touristes. Il dressait ensuite le bilan des conférences, sept soirées des « Jeudis de l’Archéo-Logis » (Ameline Bardo, Jean-Noël Borget, Camille Daujeard, Evelyne Debard, Emmanuelle Defive, Julien d’Huy, Bernard Peyrot et Jean-Paul Raynal) et quatre présentations hors les murs (audit Géoparc à la ferme de Bourlatier par Emmanuelle Defive et Jean-Paul Raynal, ferme de Lagas à Borée par Emmanuelle Defive et Pays d’art et d’histoire du Haut-Allier dans le cadre des journées de l’archéologie sur le site préhistorique du Blot et à la salle communale de Cerzat par Marc Aulanier, Vincent Delvigne et Jean-Paul Raynal) : avec une fréquentation de 352 auditeurs dans les murs et de 236 hors les murs, la moyenne s’établit à plus de 53 auditeurs par conférence.

Enfin, on dénombre actuellement 53 émissions enregistrées du magazine « de pierre et d’os » diffusé par RCF Haute-Loire et pour certaines également par RFC Puy-Dôme.

Les activités scientifiques se sont poursuivies en 2018 :

  • Une intervention de Vincent Delvigne présente la fouille programmée (financement DRAC Auvergne) de la grotte du Rond-du-Barry à Polignac, débutée en 2016 et menée cette année par Audrey Lafarge avec une dizaine de fouilleurs bénévoles (voir article dans l’Eveil du 09 août 2018).
  • Emmanuelle Defive et Jean-Paul Raynal présentent les travaux d’ouverture et d’échantillonnage des carottes prélevées à Rieutord en 2017 dans le cadre de la collaboration entre l’Université Clermont-Auvergne (laboratoire Géolab) et le Géoparc UNESCO des Monts d’Ardèche.
  • Emmanuelle Defive présente à l’assemblée, les divers travaux universitaires en cours actuellement dans le département avec l’aide pratique de notre association. Trois mémoires en cours : celui de Guillaume Agrain (en master 1) sur l’évolution des parois de la grotte du Rond-du-Barry, celui de Mickaël Foret (master 1 hébergé au SICALA Haute-Loire) sur les conséquences morphologiques de l’événement puvio-orageux exceptionnel et aux crues du 13 juin 2017 et un stage de 3 mois par Alexandre Saint-Joanis (master 1, financement DREAL) sur la perception du géopatrimoine volcanique. Ce dernier travail a suscité une question de la part de Laurent Servant relativement aux secteurs étudiés et aux enquêtes menées auprès de la population locale sur la signification et la perception de ce géopatrimoine.

Ce bilan moral était soumis au vote et approuvé à l’unanimité.

Le bilan financier de l’année 2017 approuvé par les commisaires aux comptes était commenté puis soumis au vote de l’assemblée par la trésorière Marianne Hirbec-Raynal : il était approuvé à l’unanimité. Le bilan provisoire de l’année 2018 était ensuite commenté : économies réalisées pour les frais de conférenciers, baisse des recettes de visite de l’exposition du fait de la gratuité pour les enfants, ventes d’ouvrages en augmentation et réserves en attendant le démarrage des travaux de réfection en fin d’année de la salle de conférence.

Les projets pour 2019 étaient ensuite exposés par le président : exposition complémentaire sur le volcanisme qui prendra place aux murs de la salle de conférence, édition du livret d’accompagnement de l’exposition et de fiches de visites en langue anglaise, nouveau cycle de sept/huit conférences pour l’été 2019, plusieurs conférences hors-les-murs programmées pour le premier trimestre, la poursuite des programmes scientifiques engagés avec le ministère de la culture et de la communication (préparation de publication par Marc Aulanier, fouille de la grotte du Rond-du-Barry à Polignac par Audrey Lafarge et Vincent Delvigne, projets en cours d’élaboration par Jean-Louis Voruz et Jean-Paul Raynal) et la poursuite des ateliers pédagogiques gérés par Jeanne-Marie Le Pape.

La séance s’est achevée par des questions diverses :

  • Intervention de Paul Roi qui propose d’aider à l’organisation d’une excursion archéologique, géologique et botanique dans le Haut-Allier ; Jean-Paul Raynal et Emmanuelle Defive approuvent cette proposition et participeront à l’entreprise prévue à la fin du printemps 2019.
  • Intervention Jean-Claude Prat qui maintient la proposition d’une visite des grottes du volcan de Sainte-Anne, un déjeuner à Laussonne et la visite de l’Archéo-Logis. Il interroge également l’assemblée sur l’intervention de l’association au cours des Journées Patrimoine. Faute de la présence de plusieurs membres à cette occasion, l’association n’interviendra pas cette année 2018 mais il sera donc envisagé ses Portes Ouvertes en 2019. Enfin, Jean-Claude Prat s’est proposé pour mettre en relation l’association avec l’antenne du réseau Canopé au Puy-en-Velay afin de pouvoir mieux cibler les interventions des enseignants lors des visites scolaires de l’exposition.
  • Jacqueline Jacques souhaiterait qu’une action soit organisée à Polignac, proposition acceptée par l’assemblée et qu’il convient de programmer.

La séance était levée à 19h15.

Audrey Lafarge, secrétaire-webmestre et Jean-Paul Raynal, président