Les membres de l’association Archéo-Logis/CDERAD (Centre de documentation et de recherche archéologique départemental de Haute-Loire), étaient réunis en assemblée générale le samedi 2 septembre à 17 heures au pôle scientifique des Coustilles à Laussonne.

La séance était ouverte à 17:20 sous la présidence de Jean-Paul Raynal : 33 membres étaient présents et 30 représentés.

Après avoir présenté les excuses du Président d’honneur Robert Séguy et donné lecture de l’ordre du jour, le président présentait le bilan moral de l’année 2017.

L’effectif des membres est en nette augmentation, avec désormais 63 femmes et 66 hommes. Le président rappelait ensuite les différents partenariats récurrents ou occasionnels qui témoignent du dynamisme et de la pleine insertion de l’association dans le dispositif culturel régional. L’adhésion au Réseau des musées et sites culturels remarquables du Mézenc aux sources de la Loire et la labellisation du site des Coustilles comme partenaire du Géoparc mondial Unesco des Monts d’Ardèche ont sensiblement accru la visibilité régionale de l’association et ont permis d’augmenter le nombre de visites de l’exposition de Laussonne. Des actions communes  avec l’Ecomusée de la Ferme des frères Perrel à Moudeyre (Haute-Loire) et la Ferme de Lagas à Borée (Ardèche) ont renforcé cette synergie. La collaboration avec le musée Crozatier suit son cours et celle avec l’Université populaire de basse Ardèche (Aubenas) a été concrétisée par une excursion guidée (par J.P. Raynal, E. Defive, M. Aulanier, V. Delvigne et A. Lafarge) sur les sites préhistoriques du Val d’Allier. La communication de l’association tant sur internet (www.archeo-logis.fr) que sur papier a été considérablement renforcée par celle de la Communauté de communes Mézenc-Loire-Meygal, du Réseau des musées et sites culturels remarquables du Mézenc aux sources de la Loire et du Géoparc mondial Unesco des Monts d’Ardèche.

Le cycle de conférences hebdomadaires « les jeudis de l’Archéo-Logis » comportait cette année sept conférences entre le 20 juillet et le 31 août avec une fréquentation moyenne de 52 personnes et de nouveaux auditeurs. En outre, une conférence a été donnée hors-les murs à Borée le 28 juin.

Le magazine radio de 25 mn, « de pierres et d’os », animé sur RCF Haute-Loire par J.P. Raynal est désormais diffusé à 20h deux fois par mois (le second mercredi à 20h et le dimanche suivant à 11h). 33 émissions ont été diffusées et sept sont déjà enregistrées pour diffusion à partir du mois de septembre. Désormais, les émissions ne seront plus en libre écoute sur le site internet de l’association mais seront disponibles en podcast (écoute et téléchargement) directement sur le site de RCF. Un lien depuis le site de l’association en permettra l’accès.

Deux ateliers pédagogiques ainsi qu’un document pédagogique d’aide à la découverte de l’exposition des Coustilles ont été préparés pour le milieu scolaire. Un atelier sur l’archéozoologie (animation : J.M. Le Pape) et une visite de l’exposition (animation : J.P. Raynal) ont été réalisés en juin par l’école publique de Laussonne ; ils ont donné entière satisfaction aux élèves et enseignants et peuvent désormais être proposés à d’autres écoles.

Le président présentait ensuite les différentes opérations de recherche archéologique programmée financées par le Ministère de la culture et de la communication et conduites par les membres de l’association en région Auvergne-Rhône-Alpes mais également en région Centre-Val de Loire : programme collectif de recherche (PCR) sur Néanderthal dans l’espace Haute-Loire/Ardèche conduit par Jean-Paul Raynal ; la prospection thématique conduite dans la haute vallée de l’Allier et portant sur la recherche d’indices artistiques préhistoriques était présentée par Marc Aulanier ; les nouvelles fouilles dans la grotte du Rond-du-Barry à Polignac étaient présentée par Audrey Lafarge, qui signalait en outre le démarrage d’un mémoire de Master par Guillaume Agrain consacré à la formation de la grotte et préparé sous la direction d’Emmanuelle Defive ; Vincent Delvigne exposait ensuite succinctement les travaux de deux PCR (en Auvergne-Rhône-Alpes et en Centre-Val-de-Loire) consacrés à l’étude du silex et à la création de collections de références régionales dans le cadre d’un projet fédérateur national organisé par le Ministère de la culture et le CNRS (une de ces lithothèques est implantée à l’Archéo-Logis de Laussonne et regroupe plus de 5 000 échantillons). Emmanuelle Defive présentait enfin les premiers carottages menés dans le paléo-lac de Rieutord dans le cadre du programme DAM, en partenariat entre l’Université de Clermont-Auvergne et le Géoparc mondial Unesco des Monts d’Ardèche, avec la participation de l’Archéo-Logis et des Amis du Mézenc.

Après échange avec l’assemblée, ce bilan moral était soumis au vote et approuvé à l’unanimité.

Des propositions de modification du Conseil d’administration étaient ensuite présentées et soumises au vote de l’assemblée :

  • Audrey Lafarge remplace Elisabeth Chantefort au poste de secrétaire, transformé en poste de secrétaire-webmestre.
  • Elisabeth Chantefort assurera désormais la charge de conseillère aux relations avec les autres associations archéologiques et culturelles.
  • Jeanne-Marie Le Pape prend la charge de conseillère aux activités pédagogiques.
  • Emmanuelle Defive prend la charge de conseillère recherche-enseignement supérieur, plus spécialement chargée des relations avec l’Université Clermont-Auvergne.

Ces propositions étaient acceptées à l’unanimité.

Le bilan financier 2016 était présenté à l’assemblée par la trésorière après examen des commissaires aux comptes. Suite aux commentaires de ses différentes lignes et au rappel sur les règles applicables à la comptabilité des associations à but non lucratif, il était approuvé à l’unanimité avec quitus au trésorier. Les comptes provisoires 2017 étaient également présentés et commentés, en soulignant notamment l’importance des retombées financières sur les commerces de la commune de Laussonne.

Le président exposait enfin les projets pour 2018. Plusieurs conférences hors-les-murs sont déjà programmées ou demandées en Haute-Loire : avec le Groupe Géologique de Haute-Loire en janvier, à Polignac et à Aiguilhe. Une exposition et un ouvrage grand-public ayant trait à l’art préhistorique de Haute-Loire sont en préparation sous la responsabilité de Marc Aulanier qui prendra également contact avec le Pays d’art et d’histoire du Haut-Allier pour l’organisation de deux conférences. Les opérations scientifiques engagées se poursuivront en fonction des financements spécifiques. La pose d’un grand panneau signalant l’Archéo-Logis au bas de la route des Coustilles a plusieurs fois été suggérée par l’assemblée et la commune sera sollicitée en 2018 pour aider à son installation. La prochaine disparition du Réseau des musées et sites culturels remarquables du Mézenc aux sources de la Loire animé par l’association Mézenc Gerbier et sa transformation en Agence de services culturels était ensuite évoquée par le Président entrainant un grand nombre d’interrogations par l’assistance sur l’impact et la nécessité d’un engagement de l’Archéo-logis dans cette structure.

La parole était laissée à la salle pour les questions diverses et plusieurs interventions sont revenues sur la dynamique de collaborations avec les autres associations, les actions pédagogiques, le contenu des conférences futures et la possible intégration de lycéens et collégiens sur les chantiers de fouilles.

La séance était levée à 19:55 et la soirée se poursuivait par un repas bien mérité.

J.P. Raynal, Président